Poêles à bois

Ø  Poêles classiques

Ø  Poêles Pierre Ollaire

Ø  Poêles en céramique

Ø  Poêles de masse

Ø  Poêles cheminée

 Ø  Poêles Hydro/Bouilleur

 

 

 

Caractéristiques techniques des poêles à bois en acier

Définition

Il transmet la chaleur par rayonnement et ou convection et se raccorde à un conduit de fumées. Les poêles à bois offre une bonne diffusion thermique et des esthétiques très variées.

Structure

La majorité de nos poêles est en acier Corten haute température, ce qui leur confère une résistance à toute épreuve.

Contrairement aux idées reçues les poêles en acier sont plus costauds et performants que les poêles en fonte qui ne supportent pas les montées en température trop rapide( choc thermique).

Etanchéité

Les poêles en acier ont une structure assemblée par soudage et comporte une entrée d'air canalisée, ce qui les rends par nature étanches. Ils sont donc compatibles avec les maisons BBC et passives.

Cette étanchéité se traduit par une maîtrise totale de la puissance du poêle ( ex: poêle 9KW= puissance variable entre 3 et 9kw); ce qui n'est pas le cas des autres types de poêles indépendants.

Le rendement

Dans les poêles à bois conventionnels la température chute dans le foyer si l'on fait du feu sous une faible puissance de sortie, la combustion est incomplète et l'environnement doit supporter des quantités de rejets anormalement élevées.

Les nouvelles technologies des poêles que nous proposons permettent de faire du feu sous une faible puissance de sortie, tout en ayant une température de combustion élevée à l'intérieur de la chambre de combustion et ainsi préserver l'environnement.

Le rendement de nos poêles est supérieur ou égale à 80%.

La double combustion ou post-combustion

Un poêle à bois moderne, afin d'avoir un rendement maximal, est conçu avec une arrivée d'air secondaire préchauffée.

Cet air préchauffé arrive dans la partie supérieure du poêle et permet la combustion des gaz dégagés par la pyrolyse du bois.

Cette double combustion ne peut se produire que si la température du foyer est supérieur à 500°C (pyrolyse: idem à votre four). Tous nos intérieurs de foyers sont équipés d'un matériau réfractaire (vermiculite ou thermotte) qui isole le fond et les cotés du poêle afin de monter très haut en température dans le foyer pour permettre la double combustion. Ce système a pour but d'augmenter le rendement du poêle et de limiter les émissions de polluants.

La combustion sur cendres

Le bois brûle sur un lit de cendre de 4 à 5cm, cette cendre est rebrulée en permanence, ce qui à pour effet quelle soit très fine (volume moins important, le cendrier se vide 1 fois par semaine). De plus la cendre est très isolante et lorsqu’il n’y aura plus de flammes les braises seront envelopper par une pellicule de cendre qui pourra conserver les braises jusqu'à 20h.

La convection

Le poêle chauffe l'air qui s'élève et redescend en refroidissant, ce qui crée un mouvement circulaire. C’est le mode de chauffage le plus rapide, mais il engendre des différences de température importantes.

Le rayonnement

La chaleur est transmise sous forme d'ondes qui réchauffent tous les corps solides et chauffent l'air à leurs tours ( c'est le même mode de propagation que la chaleur du soleil qui nous parviens sous forme d'ondes).

 

C’est le mode de chauffage le plus confortable, chaleur douce et homogène, idéal pour les grandes pièces et les mezzanines, diffusion de la chaleur moins rapide que la convection.